Suspense

LA DAME DE REYKJAVIK | Ragnar Jonasson

EN TERRE SAUVAGE ET MYSTÉRIEUSE…

En commençant ce roman, plusieurs adjectifs me sont venus à l’esprit : froide, rude, isolée, mélancolique, solitaire…
Autant de mots pour qualifier aussi bien une île qu’une femme. 
L’auteur ne s’encombre pas de mots savants, de descriptions à rallonge, il nous présente ces deux personnages avec une simplicité presque brute.
D’un côté, nous avons l’Islande, terre du bout du monde aussi splendide que dangereuse, souvent délaissée par le soleil, et de l’autre, Hulda, une policière âgée, à la personnalité effacée et maussade, souvent délaissée par ses congénères, une héroïne atypique. 
Une vague histoire de noyade… un suicide ? Un meurtre ? 
Hulda a quelques jours pour mener sa dernière investigation avant de partir à la retraite. 
Je ne vais pas vous mentir, l’enquête se révèle assez classique et puisqu’il s’agit d’un cold case, l’action n’est pas prépondérante. 
Et pourtant… Je n’ai fait qu’une bouchée de ce roman ! 
Bien sûr, les chapitres très courts apportent un rythme de lecture très agréable. Mais j’ai aussi été emportée par la plume de l’auteur, par son style tout en simplicité mais percutant. J’ai été emportée par cette intrigue classique mais entrecoupée de chapitres un peu plus mystérieux. 
Et cette fin… ‘Magistral’ c’est l’adjectif à la mode pour parler d’un bon roman, c’est l’adjectif tellement utilisé qu’il perd parfois son sens. Et pourtant, aujourd’hui, je ne vois pas d’autre mot pour définir le dénouement tellement fin de ce livre.
J’ai été bluffée. 
Vous le serez aussi.

Merci à @lamartiniere.litterature pour cet envoi !

Verdict : 🖋️🖋️🖋️🖋️ Coup de Cœur

4è DE COUVERTURE

Hulda a tout donné à sa carrière. Mais en faisant toujours cavalier seul. Elle a beau être une des meilleures enquêtrices du poste de police de Reykjavik, à soixante-quatre ans, sa direction la pousse vers la sortie.
La perspective de la retraite l’affole. Tout ce temps et cette solitude qui s’offrent à elle, c’est la porte ouverte aux vieux démons et aux secrets tragiques qu’elle refoule depuis toujours. Et ses échappées dans la magnificence des paysages islandais, pour respirer à plein poumons la sauvagerie de son île, ne suffiront plus, cette fois.
Alors, comme une dernière faveur, elle demande à son patron de rouvrir une affaire non résolue. Elle n’a que quinze jours devant elle. Mais l’enquête sur la mort d’Elena, une jeune russe demandeuse d’asile, bâclée par un de ses collègues, va s’avérer bien plus complexe et risquée que prévu. Hulda a-t-elle vraiment pesé tous les risques ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s