Contemporain

NÉ SOUS UNE BONNE ÉTOILE | AURÉLIE VALOGNES

UN RÉCIT TENDRE ET PORTEUR D’ESPOIR…

J’ai lu plusieurs romans d’Aurélie Valognes et celui-ci est devenu l’un de mes préférés. Nous y retrouvons une plume douce, pleine d’humour mais qui ne se prive pas de dénoncer les failles de l’éducation nationale et nous fait réfléchir sur cette idée : est ce aux élèves de s’adapter à l’école ou à l’école de s’adapter aux élèves? Vous avez une heure!

Tout commence avec Gustave qui fait son entrée au CP. Ce qui devait être le début de son apprentissage pour devenir un ‘grand garçon’, va signer le début d’un parcours scolaire chaotique. Pourtant Gustave s’accroche, il est futé, curieux, plein de bonne volonté…mais comment lutter contre un système qui manque cruellement de flexibilité et regorge de professeurs désabusés? Comment lutter contre les préjugés et une faible estime de soi? De l’école au collège, nous suivons cet élève hors norme, qui va être pris dans un cercle vicieux, sa réputation de mauvais élève lui collant à la peau tout comme les comparaisons malvenus avec sa sœur si brillante. Ça a l’air triste? Ça l’est un peu, jusqu’à la rencontre, la main tendue inespérée. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir ce magnifique roman. Sachez seulement que vous allez aimer Gustave, son innocence et sa grande bienveillance, vous allez vouloir lui tenir la main et le protéger du monde. Et peut-être qu’à votre tour, vous souhaiterez faire lire cet ouvrage à un élève découragé pour qu’il y retrouve une lueur d’espoir.

Avez-vous lu ce roman, ou un autre de cette auteure? Est-ce que ce sujet vous parle? Quel type d’élève étiez-vous? N’hésitez pas à tout me dire en commentaire!

POUR RÉSUMER

LES + : Un récit tendre, touchant et porteur d’espoir.

LES – : Une fin qui aurait pu être plus développée.

VERDICT: 🖋️🖋️🖋️🖋️ Coup de Coeur

4E DE COUVERTURE

A l’école, il y a les bons élèves … et il y a Gustave. Depuis son radiateur au fond de la salle, cet éternel rêveur scrute les oiseaux dans la cour ou les aiguilles de la pendule qui prennent un malin plaisir à ralentir. Il aimerait rapporter des bonnes notes à sa mère, mais ce sont surtout les convocations du directeur qu’il collectionne. Pourtant, Gustave est travailleur. II passe plus de temps sur ses devoirs que la plupart de ses camarades, mais contrairement à Joséphine, sa grande-soeur pimbêche et première de classe, cela ne rentre pas. Pire, certains professeurs commencent à le prendre en grippe et à le croire fainéant. Parfois, il suffit d’un rien pour qu’une vie bascule du bon côté… Un roman universel, vibrant d’humour et d’émotion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s