Suspense

SUR LE TOIT DE L’ENFER | ILARIA TUTI

VOYAGE EN ITALIE…

Et il commence avec la découverte d’un corps dont la mort a été mise en scène. Il s’agit du premier meurtre dans la région mais l’enquêtrice chargée de l’affaire, Teresa, est persuadée que l’assassin va recommencer. Elle se lance sur ses traces avec son équipe dont le nouveau venu Massimo.

L’intrigue est originale grâce à ce tueur insaisissable. Nous avons de brefs aperçus de sa vision du monde mais celle-ci reste mystérieuse tout comme sa personnalité. Elle est complexe au point de déstabiliser l’enquêtrice tout comme le lecteur. On sent que l’auteure s’est bien renseignée sur le sujet, ce qui crédibilise complètement son intrigue. 

Le décor est également un point fort de ce roman. Le récit dépeint une région montagneuse et reculée de l’Italie. On y trouve des forêts denses et enneigées où coulent des rivières et vit une faune sauvage. Ce paysage est si présent qu’il apparaît presque comme un personnage à part entière. Un personnage qui fascine et angoisse en même temps. 

Ces éléments annonçaient donc un très bon polar, pourtant je dois avouer que mon avis est mitigé. Peut-être est-ce à cause du manque de sympathie que j’ai ressenti pour les personnages principaux et notamment Teresa. Même si on lui devine un passé éprouvant, j’ai eu du mal à comprendre son attitude revêche, et qui l’est très souvent de façon gratuite. Peut-être est-ce à cause du rythme du roman, que j’ai trouvé lent. Oui, les descriptions des paysages nous transportent, oui, la psychologie du tueur est décortiquée mais il y un moment où l’on a juste envie de rentrer dans le vif du sujet. Et la fin, bien que plus rythmée et surprenante n’a pas réussie à me faire oublier les points plus négatifs. 

Mais les goûts et les couleurs, comme on dit… Je suis passée à côté de ce polar mais ce ne sera pas forcément votre cas, alors pourquoi ne pas lui donner sa chance!

POUR RÉSUMER

LES + : le décor et les aspects psychologiques bien développés 

LES – : un personnage principal antipathique et un rythme trop lent à mon goût 

VERDICT : 🖋️🖋️ Lu et Apprécié 

4E DE COUVERTURE

Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…

1 réflexion au sujet de “SUR LE TOIT DE L’ENFER | ILARIA TUTI”

  1. J’ai aimé le début, mystérieux, sombre et glaçant, mais la fin m’a beaucoup déçu.. @meslivresdepoche

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s