Suspense

1793 | NIKLAS NATT OCH DAG

OU COMMENT JE SUIS SORTIE DE MA ZONE DE CONFORT…

Oui j’aime les thrillers, j’aime le polars, j’aime les scènes sanglantes et glaçantes. Par contre transposez tout cela à la fin du 18e siècle dans un pays peu familier et vous obtiendrez une lectrice un peu perdue.

Perdue, je le suis au début de ma lecture. Les descriptions sont riches, mais un peu complexes à cause du vocabulaire propre à l’époque et des noms suédois que mon cerveau refuse d’assimiler.
Pourtant je parviens à m’imprégner de l’atmosphère générale qui se dégage, de ce Stockholm poisseux, sale, qui sent la bière et les excréments.
Je parviens sans mal à imaginer ses ruelles étroites où se côtoient bandits, prostituées et nobles ou encore cette place où la foule se presse pour assister à des exécutions.
Et puis il y a ce cadavre. Je suis intriguée, on parle d’un corps repêché qui ne possède plus ni bras, ni jambes ni yeux ni langue. C’est glauque, écœurant mais je l’avoue, très fascinant.

Viennent alors les deuxième et troisième parties du roman. Je me suis habituée au style de l’auteur, on s’éloigne de l’enquête pourtant le récit devient de plus en plus passionnant grâce à de nouveaux personnages intrigants et attachants et des scènes aussi violentes que captivantes.
Quand la dernière partie se profile, je suis curieuse de voir comment les éléments vont se mettre en place pour nous apporter le dénouement. Si je constate quelques longueurs et incohérences, cela ne m’empêche pas d’apprécier les dernières révélations, elles me laissent clairement bouche bée.

Alors verdict ? Soyons honnête, s’il ne faisait pas partie de la sélection pour le prix #nouvellesvoixdupolar, jamais je n’aurais lu 1793. J’aurais eu peur de me frotter à un roman historique et sa complexité. Mais j’ai du le faire et j’en suis plutôt fière ! Certes, il ne s’agit pas d’un coup de cœur, ma lecture n’a pas été assez fluide pour cela. Mais avec du recul, il s’agit d’une belle découverte et d’une bonne lecture car finalement assez marquante.

POUR RÉSUMER

LES + : des scènes glauques et captivantes

LES – : des descriptions complexes et quelques longueurs 

VERDICT : 🖋️🖋️ Lu et Apprécié ++

4E DE COUVERTURE

1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre au jour une sombre et terrible réalité.

1 réflexion au sujet de “1793 | NIKLAS NATT OCH DAG”

  1. Je ne me serais jamais tournée vers ce livre si je n’avais pas été sélectionnée et je n’ai pas été déçue, j’ai aimé l’ambiance sordide et glauque, malgré un début difficile je me suis accrochée et je ne regrette pas @meslivresdepoche

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s