Suspense

FERMER LES YEUX | ANTOINE RENAND

SUR LES TRACES D’UN TUEUR EN SÉRIE…

On pourrait croire qu’il est aisé d’écrire une chronique sur un roman que l’on a adoré…détrompez-vous ! Il y a toujours cette peur de ne pas trouver les mots assez juste pour convaincre, pour promouvoir cet ouvrage comme il le mérite. C’est ce qui m’arrive avec Fermer les Yeux d’Antoine Renand. J’ai adoré cette lecture, vraiment ! J’ai adoré l’intrigue et la manière dont elle était racontée, j’ai adoré les personnages et toute la vraisemblance qui se dégageait d’eux. Mais je ne peux pas me contenter de vous dire ça, ce ne serait pas rendre justice à ce roman, alors reprenons.

Fermer les yeux, c’est d’abord trois personnages différents mais forts et attachants à leur manière.Dominique Tassi, gendarme à la retraite qui en a bavé à cause de son alcoolisme et qui cherche la rédemption, Nathan Rey, un spécialiste des tueurs en série, surdoué dans ce domaine auquel il a consacré sa vie , et Emma Marciano, jeune et brillante avocate prête à en découdre pour ses clients. Ensemble, ils vont se confronter à cette noirceur qui habitent certains hommes. 

J’avais adoré l’Empathie, Fermer les Yeux a achevé de me convaincre qu’Antoine Renand est un auteur à suivre de près. Dans ce récit, j’ai été happée petit à petit. Ça a démarré doucement, j’ai fait la connaissance des quelques personnages clé, travaillés et nuancés comme je les aime. J’ai assisté à certaines complications, à la mise en place des premières briques de l’édifice et je me suis laissée porter.Mais je n’ai absolument pas compris à quel moment je suis passée du « c’est intéressant, ça se lit bien, allez encore un chapitre » à « Punaise!! J’arrive pas à dormir, je n’arrête pas de penser à ma lecture ». Si ce n’est pas une preuve de la qualité de ce roman, je ne sais pas ce que c’est ! 

Par contre, je sais ce qui m’a convaincue : le réalisme. Le réalisme qui caractérise les protagonistes, leurs décisions, les événements. Les scènes difficiles ne nous sont pas épargnées, cependant il ne s’agit pas de violence gratuite, elles ont leur utilité. Et surtout, tout ce qui est conté pourrait facilement se retrouver dans la section fait divers d’un journal. D’ailleurs c’est bien ce qui transparaît durant la lecture, ce sentiment de familiarité, de « ça me rappelle cette histoire vue aux infos… ». On sent que l’auteur a puisé dans les grandes affaires de notre époque pour nous raconter une histoire inédite. Et croyez moi, il le fait avec brio. L’intrigue a beau dépeindre du moche et du très glauque, elle fascine jusqu’au point final. 

Non, ce n’est pas toujours facile d’écrire une chronique sur un roman que l’on a adoré, mais l’exercice vaut la peine s’il permet de convaincre ne serait-ce qu’une personne de donner sa chance à cet incroyable roman.

POUR RÉSUMER

LES + : une intrigue tout aussi glauque que réaliste et fascinante 

LES – : si vous en trouvez, dites-moi !

VERDICT : 🖋️🖋️🖋️🖋️ Coup de Cœur 

4E DE COUVERTURE

Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.

2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s