Discussion

LA DARK ROMANCE, UN GENRE QUI FAIT DÉBAT!

LA QUOI ?

Il y a quelques temps, j’avais demandé en story Instagram ce que vous pensiez de la dark romance. Au vu des nombreux commentaires, j’ai finalement souhaité aborder ce sujet par le biais d’une chronique car c’est un genre qui fait vraiment débat. On aime, on déteste, on est interloqué mais certainement pas indifférent !

Mais d’abord, c’est quoi une dark romance ? Si vous n’avez pas été attentifs en cours d’anglais, rappelons que dark romance veut dire littéralement « romance sombre ». Bon d’accord, ça ne nous avance pas beaucoup… Il est difficile de trouver une définition concrète de ce genre, pourtant certains termes et expressions reviennent souvent : domination, violence psychologique, violence physique, kidnapping, viol, vengeance. Généralement, le récit met en avant une femme brutalisée par un homme. Et c’est dans ce cadre féerique (ironie) que naît une histoire (malsaine) d’amour.

ET LA MORALE DANS TOUT ÇA?

Quand j’ai commencé à écrire cette chronique, je voulais vous dire que ce genre faisait mal à la féministe que je suis puis j’ai réalisé que le problème ne se résumait pas au fait qu’une femme soit dépeinte comme une victime.

En effet, même en imaginant que les rôles soient inversés (ce qui n’arrive jamais, soyons réalistes), je ne peux pas imaginer un tel roman moins dérangeant sous prétexte que l’homme serait la victime. Mon malaise vient donc de la notion de consentement avant tout. Je dois aussi vous dire que pour me frotter à ce type de récit, j’ai eu la brillante idée (ironie encore) de commencer l’expérience en lisant l’Enlèvement de Anna Zaires. Résultat des courses : lecture abandonnée avant d’atteindre un quart du roman (lisez le résumé, vous comprendrez sûrement pourquoi) …

Des questions légitimes se posent alors. Est-ce que ce type de romans ne feraient pas l’apologie de la culture du viol et de la violence en général, en lui donnant un côté glamour? Est-ce que les lecteurs arrivent à faire la part des choses entre fantasmes et moralité ? Et même si c’est le cas, est ce que type d’écrits n’entretient pas des idées toxiques qui pourrissent la vie des femmes depuis des siècles: « sois belle », « soumet-toi à ton homme », obéis-lui ou tu vas le regretter… » etc

S’agissant de fiction, la réponse est plus complexe qu’un simple « oui », vous ne pensez pas?

IL EXISTE « DES » DARK ROMANCES

.Mais voilà, la dark romance n’implique pas toujours le manque de consentement et heureusement. Certaines sont dites « dark » car elles dépeignent des personnages torturés, et certaines histoires, bien que très sombres et dérangeantes, s’en sortent grâce à une intrigue habile. Ainsi je ne suis pas farouchement opposée à l’idée de lire des dark romances, même si ce n’est pas un genre vers lequel je m’orienterais naturellement.

Et puis cela regroupe des romans avec des degrés différents de violence, par conséquent, c’est vraiment la sensibilité de chacun qui joue. Dans mon cas, j’ai peut-être abandonné l’Enlèvement, mais j’ai dévoré le Sang des Sauvages de Farah Anah (et question violence, wahou) en étant bien consciente que les relations décrites étaient malsaines… Mais on peut apprécier un roman sans cautionner ce qui s’y passe, non?

Voilà pour mon ressenti, n’hésitez pas à me parler de votre propre expérience avec ce genre littéraire. Vous aimez ? Vous détestez ? Vous comprenez ? Dites moi tout en commentaire ! 

1 réflexion au sujet de “LA DARK ROMANCE, UN GENRE QUI FAIT DÉBAT!”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s