Suspense

IMPACT | OLIVIER NOREK

L’IMPACT N’A PAS EU LIEU…

Je l’avoue, quand j’ai lu les chroniques négatives ou mitigées vis à vis de ce roman, je me suis dit ‘Pff, c’est pour faire du buzz’, ou encore ‘Quoi ? Qui ose critiquer Norek ?!’ 
Et puis j’ai lu Impact et j’ai compris. 
Mea culpa !  Ma chronique ne sera pas aussi positive que je l’avais espérée et rejoindra la majorité des avis que j’ai pu lire au sujet de ce pola…non, plutôt, ce roman hybride.

Je m’explique :
Évidemment c’est toujours un plaisir de retrouver la plume d’Olivier Norek : ses phrases incisives et l’énergie particulière qui s’en dégage. Bien sûr, c’est toujours intéressant de le voir traiter des sujets importants, de mettre la lumière sur des thèmes pas assez évoqués par la presse, et presque jamais abordés en littérature. Bien entendu, les idées développées dans son nouveau roman ont raisonné en moi, surtout en 2020, alors que le monde semble foncer droit dans le mur plus que jamais auparavant.

Mais…
J’avais ouvert ce livre pour lire un polar et non un plaidoyer défendant l’importance de l’écologie. Je comptais être happée par une intrigue folle, mener une enquête haletante et non qu’on m’expose des statistiques, des chiffres et autres études. Je voulais m’attacher à des personnages et non les regarder de loin mener une mission finalement peu originale. Je pensais m’échapper de la réalité du quotidien et non culpabiliser de ne pas être plus engagée dans les grandes batailles de notre époque.

L’idée était bonne, la manière, un peu moins. Pour être impactant, peut être que ce livre aurait pu user de plus de subtilité. C’est humain de comparer, alors oui, je repense à Entre Deux Mondes et à la claque que je m’étais prise et je regrette de ne pas ressentir une même puissance dans ce nouvel ouvrage. 
Mais j’ai confiance en monsieur Norek alors on efface tout et on recommence !

Je suis sûre que le prochain roman m’emportera à nouveau.

POUR RÉSUMER

LES + : une écriture incisive, fluide qui permet de faire défiler les pages à grande vitesse…
 
LES – : …(même si) le récit tient plus du manifeste écologique que du polar

VERDICT : 🖋️🖋️ Lu et Apprécié

Impact, Olivier Norek, Editions Michel Lafon

4E DE COUVERTURE

 Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s