Romance

LOVING DOLL | FARAH ANAH

UNE DARK ROMANCE GOTHIQUE…

Décidément, Farah Anah sait y faire pour perturber ses lecteurs avec des dark romances toujours très originales.
Et avec Loving Doll… Excusez mon langage mais bordel, c’est fou et glauque… et totalement addictif !
Le ton est donné avec l’intrigue : pour ses dix-huit ans, Wolfgang reçoit en « cadeau » de sa tante, une fillette qui est la copie conforme de sa petite sœur, Katharina, décédée un an plus tôt.

C’est glauque, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas tout ! Les choses empirent car au fil des ans, les hormones n’aidant pas, et les deux jeunes gens, étant bien conscients de ne pas être réellement de la même famille, commencent à ressentir de l’attirance physique l’un pour l’autre.
Alors si vous voulez une relation tabou, toxique, malsaine et dérangeante, vous êtes au bon endroit ! Mais prenez garde, vous risquez d’être honteusement fascinés. En tout cas, ça a été mon cas, je le confesse. 

Je ne lis pas souvent de dark romance, mais quand je le fais, j’opte sans hésitations pour celles de Farah Anah qui a vraiment un don pour écrire des récits atypiques qui retournent la tête et l’estomac.
Dans Loving Doll, ce sont les interdits et les secrets venus du passé, qui nous font passer par toutes sortes d’émotions. Pour ce qui est de la plume, j’ai adoré l’écriture volontairement classique, avec un vocabulaire soutenue et une narration au passé. Cela s’accorde parfaitement au côté gothique du roman. Il faut dire que l’action se situe dans un ancien manoir en Allemagne, presque hors du temps, où la jeune protagoniste, qui s’habille de robes de poupée, passe son temps à jouer des morceaux classiques au piano. Ajoutez à cela une tante dévote voire bigote, un monastère mystérieux et une ambiance sombre, et dangereuse et vous obtiendrez cet ovni. 

Évidemment ce roman n’est pas à mettre dans toutes les mains. Âmes sensibles, âmes romantiques, s’abstenir ! Et pour ceux qui oseront lire cet ouvrage, il faut bien garder à l’esprit que le but de l’auteure n’est pas de faire accepter cette relation malsaine mais de dérouter le lecteur.
Pour ma part, c’est réussi ! 

POUR RÉSUMER

LES + : une dark romance originale grâce à une touche gothique

LES – : une dark romance dérangeante et malsaine, âmes sensibles s’abstenir !

VERDICT : 🖋️🖋️🖋️🖋️ Lu et Dévoré

Loving Doll, Farah Anah, Black Ink Editions

4E DE COUVERTURE

Un an après la mort de sa petite sœur, Wolfgang von Gail se voit offrir un curieux cadeaux d’anniversaire.
Une fillette, copie conforme de sa cadette.
Au fil des années, un lien malsain se tisse entre Wolf et Katharina.
Elle lui est interdite.
Parce qu’elle vit sous le même toit.
Parce qu’elle porte son nom.
Pourtant,dans ce manoir hors du monde, l’amour s’apprête à prendre la plus immorale de ses formes.
Combien de temps Wolf sera-t-il capable de garder le contrôle ?
Les von Gail dissimulent bien des secrets dans le manteau de la nuit, jusqu’à commettre l’irréparable.
Alors, aucun retour en arrière ne sera plus permis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s